J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

14/09/2007

Alitalia serait en contact avec Air France

Alitalia prévoit des pertes d'emplois et une augmentation de capital
logo air france

La compagnie aérienne italienne Alitalia, qui a légèrement réduit sa perte nette au premier semestre, a pris des contacts avec Air France-KLM dans le cadre de sa privatisation, rapporte jeudi Il Sole 24 Ore. Des dirigeants de la compagnie franco-néerlandaise, envoyés par le PDG Jean-Cyril Spinetta, ont rencontré mercredi le directeur stratégie et alliance de la compagnie italienne Piero Ceschia, ajoute le quotidien.

Selon le journal, Air France-KLM est désormais le mieux placé pour la reprise de la compagnie en difficultés, détenue à 49,9% par l'Etat italien. Ces informations faisaient progresser le titre Alitalia qui gagnait 1,94% à 0,81 euro à 08h00 GMT. Alitalia a pourtant démenti mercredi avoir eu "des contacts à très haut niveau avec Air France-KLM", après une information en ce sens de l'agence Ansa.

Elle a cependant reconnu que l'alliance nouée entre les deux compagnies en 2001 rendait nécessaire des rencontres régulières entre les dirigeants des deux groupes. Alitalia et Air France-KLM ont une participation croisée de 2% et sont partenaires au sein de l'alliance commerciale Sky Team. Le président d'Alitalia, Maurizio Prato, a indiqué récemment qu'il allait parler avec les repreneurs potentiels d'Alitalia, tandis qu'Air France-KLM a implicitement fait part de son intérêt, déclarant qu'elle écouterait "avec attention" les déclarations de son partenaire italien.

M. Prato est chargé de trouver un repreneur pour Alitalia après que le précédent processus de privatisation de la compagnie italienne, enclenché en février par le gouvernement, a tourné court faute de candidats à la mi-juillet. Des contacts sont aussi prévus avec Lufthansa, British Airways, le fonds TPG, des compagnies asiatiques et quelques autres groupes, selon Il Sole.

Le plan de survie dévoilé récemment par la compagnie, qui prévoit un recentrage des principaux vols intercontinentaux sur Rome au détriment de Milan, est considéré par certains analystes comme un signe allant dans le sens des exigences d'Air France-KLM pour reprendre son partenaire italien. Par ailleurs, Alitalia a légèrement réduit (-4%) sa perte nette au premier semestre à 211 millions d'euros, contre 220 millions d'euros un an plus tôt, a-t-elle annoncé dans un communiqué publié mercredi dans la soirée.

Sa perte d'exploitation a atteint 127 millions d'euros, contre 132 millions d'euros en 2006 pour un chiffre d'affaires en hausse de 3,1% à 2,31 milliards d'euros. Sur le premier semestre, les grèves ont provoqué une perte de 79 millions d'euros sur le résultat d'exploitation. La compagnie italienne a par ailleurs indiqué qu'elle disposait de liquidités suffisantes pour survivre les 12 prochains mois, mais seulement grâce à la cession envisagée d'actifs non stratégiques.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.