J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

19/06/2007

Le bourget 2007

les deux premières commandes de Boeing
les deux premières commandes de Boeing

 

L’avionneur américain Boeing a enregistré ses deux premières commandes à l’occasion du salon aéronautique du Bourget qui a ouvert ses portes hier.

La société de leasing GECAS, filiale de General Electric a ainsi annoncé l’acquisition de 6 Boeing 777-200F (Freighter) supplémentaires pour un montant de près de 1,42 milliard de dollars au prix catalogue. Ces nouveaux appareils, dérivés du B777-200LR, s’ajoutent à une précédente commande qui comprenait 39 « Triple-Sept » dont 14 Freighters. Le portfolio du lessor américain comprend déjà 15 Boeing 777.

La compagnie aérienne indonésienne Lion Air a par ailleurs annoncé une commande portant sur 40 Boeing 737-900ER supplémentaires pour une valeur de plus de 3 milliards de dollars au prix catalogue, totalisant ainsi une commande combinée pour 100 exemplaires de cet appareil pour lequel la compagnie low-cost était cliente de lancement.

Le carnet de commande de Boeing comprend désormais 78 777-200F et 169 737-900ER (dont deux exemplaires déjà livrés).

 

 

Airbus ouvre le bal

Airbus ouvre le bal

 

Comme prévu, Airbus a frappé fort pour l’ouverture du salon du Bourget. Le 18 juin, le constructeur européen a annoncé ou confirmé des commandes pour près de 350 appareils et plus de 40 milliards de dollars, selon les prix affichés au catalogue. Les contrats les plus importants ont été signés par Qatar Airways, qui a confirmé l’acquisition de 80 A350, et US Airways qui a maintenu sa confiance dans le constructeur pour le renouvellement de sa flotte. Onze nouveaux A380 ont également été vendus.

La compagnie américaine a en effet conclu un contrat ferme avec Airbus pour l’acquisition de 92 appareils, d’un montant de plus de 10 milliards de dollars aux prix catalogue. Celui-ci consacre la commande de 20 A350 qu’elle avait passée alors que l’appareil n’en était qu’à sa version préliminaire et l’augmente légèrement : elle a signé pour 22 A350XWB (Xtra Wide Body) qui lui seront livrés à partir de 2014. Elle s’accompagne d’engagements pour 10 A330-200, qu’elle recevra entre 2009 et 2010, et 60 monocouloirs de la famille A320 qui intègreront sa flotte à partir de 2010. US Airways a également assuré des options sur autant d’appareils.

Sans surprise, Qatar Airways a confirmé sa commande de 17 milliards de dollars pour 80 A350. Equipés de réacteurs Rolls-Royce, ils seront livrés à la compagnie qatarie à partir de 2013 et feront d’elle le premier opérateur de l’appareil, destiné à remplacer ses A330. En revanche, l’acquisition de 3 A380, pour un milliard de dollars, était moins attendue. Elle porte à 5 le nombre de Super Jumbo sur lesquels elle s’est engagée.

L’A380 a également reçu un nouvel engagement d’Emirates. La compagnie de Dubaï a signé une lettre d’intention signalant sa volonté d’acquérir huit appareils supplémentaires, qui porteront sa commande à 55 Super Jumbos. Air France a confirmé son annonce du mois de mai qui anticipait l’achat de deux A380 supplémentaires, ainsi que de 18 A320.

L’A320 a également fait vivre une bonne journée à Airbus. Le constructeur en a en effet vendu plus de 200 exemplaires. En plus de ceux déjà cités, on compte soixante A320 qui reviendront à GECAS (General Electric Commercial Aviation Services), vingt-cinq au transporteur russe S7, qui commande pour la première fois des appareils directement auprès d’Airbus, deux à la tunisienne Nouvel Air et trente A320 à la compagnie privée koweïtienne Jazeera Airways, qui va ainsi quadrupler sa flotte. Enfin, toujours au Koweït, Alafco a signé un contrat ferme pour sept A320 et douze A350XWB.
 
 
commandes pour 14 ATR supplémentaires
A l’occasion de la conférence de presse ATR, ...

A l’occasion de la conférence de presse ATR, l’avionneur franco-italien spécialisé dans les appareils biturbopropulseurs de 50 à 74 sièges a annoncé de nouvelles commandes émanant de deux clients pour 14 ATR 42 et 72 neufs supplémentaires, totalisant ainsi 53 commandes fermes et 15 options pour sa famille d’appareils depuis le début de l’année.

La compagnie brésilienne TOTAL Linhas Aereas a ainsi annoncé l’acquisition de 3 ATR 42-500 et de 2 ATR 72-500, commande assortie d’options pour les mêmes nombres et types d’appareils. Le montant total du contrat est supérieur à 160 millions de dollars. TOTAL Linhas Aereas, compagnie privée basée à Belo Horizonte, opère déjà avec une flotte comprenant 7 ATR 42 et 2 ATR 72 mais cette commande est la première effectuée directement auprès de l’avionneur.

Le groupe malaisien Berjaya Coporation a quant à lui signé un contrat de près de 73 millions dollars portant sur 4 ATR 72-500 neufs livrables en 2009 et 2010. Ces appareils seront opérés par sa filiale Berjaya Air dans une configuration à 72 sièges.

ATR a par ailleurs indiqué que de nouvelles commandes seront annoncées dans le courant de la semaine.
 
 
Bombardier et AVIC I collaborent sur les appareils de plus de 100 places
Bombardier et AVIC I collaborent sur les appareils de plus de 100 places

Vers un concurrent sino-canadien des Airbus A320 et Boeing B737 ? C’est vers cette idée que semblent se tourner la corporation industrielle aéronautique chinoise AVIC I et Bombardier. Les deux sociétés ont en effet annoncé le 18 juin au salon du Bourget qu’elles avaient signé un protocole d’accord engageant une collaboration stratégique à long-terme concernant le marché des appareils de 90 à 149 places.

Si cette entente est confirmée, Bombardier participera au développement de l’ARJ 21-900 en investissant 100 millions de dollars dans le développement du programme et en y apportant une assistance technique. En échange, AVIC I investirait 400 millions de dollars pour la recherche et le développement du programme CSeries, la construction d’installations et l’acquisition d’équipements. Dans l’hypothèse ou l’appareil est lancé…

Le but est d’étudier les possibles similitudes entre les deux appareils à cinq sièges de front. Cela permettrait de diminuer les coûts des deux programmes et d’augmenter les performances dans la production.

L’ARJ 21-900 est un projet d’AVIC I. La corporation chinoise travaille déjà sur un appareil de 90 places, l’ARJ 21-700, qui devrait effectuer son roll-out à la fin de l’année 2007. L’ARJ 21-900 serait donc une version à plus grande capacité du jet régional, destinée à desservir les plus importants marchés régionaux de ses compagnies clientes. Couvrant le secteur des avions de 90 à 149 places, il aurait donc pu entrer directement en concurrence avec le CSeries du constructeur canadien et causer quelques inquiétudes à Boeing et Airbus quant à leurs monocouloirs. Une alliance entre AVIC I et Bombardier pourrait leur donner des cheveux blancs.
 
> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.