J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

13/06/2007

Peu de perturbations dans les aéroports régionaux français

Peu de perturbations dans les aéroports régionaux français

 

Le trafic des aéroports régionaux français n’est que peu voire pas du tout affecté par la grève de leur personnel. Depuis ce matin (13 juin), le personnel des gestionnaires d’aéroports et des Chambres de Commerce et d’Industrie était appelé à cesser le travail par le syndicat SNAPCC-Unsa (Syndicat national autonome du personnel des CCI). Les aéroports d’Orly et de Roissy, gérés par une société privée, ne sont pas concernés par ce mouvement. Cela fait suite à l’échec des négociations le 12 juin pour établir une nouvelle convention collective pour le personnel des aéroports régionaux en France.

Les partenaires sociaux travaillent dessus depuis la loi de décentralisation des plateformes aéroportuaires du 20 avril 2005. L’UAF (Union des Aéroports Français), qui représente le patronat, souhaite appliquer la même qui est actuellement en vigueur auprès du personnel au sol des compagnies aériennes. Or les syndicats la jugent inadaptée, estiment que le personnel des aéroports y perdrait ses avantages et veulent des garanties sur le maintien du statut actuel.

Pour eux, la principale menace dans cette loi est la possibilité de privatisation des plateformes gérées par les CCI. En effet, l’Etat a prévu de transférer la concession des onze grands aéroports régionaux d’intérêt national et international à des sociétés créées spécialement dans le but de les gérer. Si celles-ci doivent dans un premier temps rester exclusivement publiques, leur capital pourra être ouvert au secteur privé dès 2013.

Trois plateformes sont déjà devenues les sociétés anonymes. Lyon a ouvert la voie en mars 2007, suivi de Toulouse le même mois et de Bordeaux en mai. Les autres grands aéroports concernés par cette mesure sont ceux de Nice, Marseille, Montpellier, Strasbourg et les quatre des DOM (Pointe-à-Pitre, Fort-de-France, Saint Denis de la Réunion et Cayenne).

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.