J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

02/05/2007

Delta renaît

Delta renaît

 

La faillite n’est plus qu’un mauvais souvenir. Delta Air Lines est sortie du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites le 30 avril, après 19 mois de restructuration et quatre trimestres consécutifs de bénéfices. La cour du district sud de New York l’a approuvée le 25 avril. Assainie, la compagnie d’Atlanta n’a donc plus besoin de soumettre chacune de ses décisions à un juge. Un nouveau départ marqué et célébré par une nouvelle identité.

Battant de l’aile depuis le début du millénaire, Delta s’était mise hors de portée de ses créanciers en se plaçant sous la protection du Chapitre 11 en septembre 2005. Elle avait alors dû accélérer son entreprise de restructuration. Achevée un an avant la date prévu, celle-ci lui a permis d’économiser trois milliards de dollars.

Delta renaît

 


Le réseau a été complètement remanié, équilibré et renforcé : la compagnie a ouvert soixante nouvelles destinations internationales en 2006, allégeant sa dépendance au réseau domestique américain. Ce secteur subit en effet une très forte concurrence, venant à la fois des compagnies traditionnelles et des low-costs très agressives. Elle y a par ailleurs réduit la taille de ses appareils afin d’améliorer son efficacité.

Mais comme le Président Gerald Grinstein ne cesse de le rappeler, le redressement a également été possible grâce aux sacrifices des salariés de Delta. Les effectifs sont en effet passés de 53.000 à 47.000 employés. Il devrait rejoindre sous peu les 6.000 personnes qui ont quitté l’entreprise : appelé à la rescousse juste avant que la compagnie se déclare en faillite, il avait en effet annoncé en octobre 2006 qu’il laisserait son poste sitôt que la compagnie aurait émergé du Chapitre 11.

Delta renaît (2)

 


Une nouvelle Delta est née
Pour marquer l’événement, Delta Air Lines a décidé de changer une nouvelle fois de logo. Le « widget » demeure l’image de marque de la compagnie, comme c’est le cas depuis 1959. Cependant, le logo devient entièrement rouge, avec une partie plus sombre sur la moitié droite. Sur la livrée des appareils, le changement va être notable, comme on peut déjà le voir sur le premier Boeing 757-200 qui en a été doté.

 

La queue est en effet peinte du bleu marine caractéristique de la compagnie. Le triangle rouge est présent par-dessus, tronqué, la pointe orientée vers l’avant et vers le ciel. Le ventre est également peint en bleu. Ces nouvelles couleurs remplacent la précédente livrée introduite en juillet 2004, au ventre gris et au drapeau flottant à l’arrière. Considérée comme plus moderne, elle est également moins coûteuse. Elle ne demande en effet l’utilisation que de quatre couleurs de peinture au lieu de huit et diminue la quantité nécessaire pour peindre le fuselage, allégeant l’appareil en conséquence et lui permettant de réduire sa consommation de carburant.

Cette nouvelle identité visuelle est censée marquer le retour à la stabilité financière. Peut-être étendra-t-elle cette stabilité à l’image de la compagnie. C’est en effet la cinquième fois que Delta modifie sa livrée depuis 1990.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.