06/12/2006

L'aéromodélisme

 

L'AEROMODELISME

 

QU'EST CE QUE C'EST ?

C'est l'art de construire et de faire voler des modèles réduits de machines volantes.

B29 de Bart VERCRUYSSECela va du petit avion de papier que font les enfants à des avions beaucoup plus complexes comme le plus gros modèle réduit actuel :  un B 29 de l'équipe Bart Vercruysse de Belgique d'une envergure de 9 m équipé de 4 moteurs de 160 cc et d'une masse de 202 Kg.

L'aéromodélisme est un sport très éducatif qui permet l'exploration de divers domaines (sans pour cela devenir un expert dans chaque discipline) Cependant, il favorise le développement de compétences dans les domaines suivants :  le travail du bois, de la fibre, de la peinture, de la mécanique, de l'électricité, de l'électronique, de l'aérodynamique, de la lecture de plan, de l'informatique, etc...

Dans la pratique, nous débutons avec des avions simples, d'une envergure de 1,30 à 1,60 m avec des moteurs de 4 à 10 cc. C'est avec ces modèles que nous faisons notre apprentissage. Par la suite, libre est le modéliste de construire plus grand ou plus petit, sachant que le pilotage ne sera pas plus compliqué, mais que les réactions en vol de ces avions seront différentes. Il faut donc bien savoir piloter avec un modèle de base, avant de se lancer dans une telle aventure.

Pour débuter on ne cherchera pas à construire une maquette exacte mais un avion simple. Réparer une maquette demande beaucoup plus de temps. A notre avis, il est préférable de consacrer ce temps à l'apprentissage du pilotage. Pendant votre formation avec votre avion de début, rien ne vous empêche de faire une maquette et de la sortir plus tard lorsque votre niveau de pilotage vous le permettra. Une règle d'or, ne pas brûler les étapes.

Pour les gens pressés ou qui ne se sentent pas capables de construire leur modèle, on trouve maintenant dans le commerce des avions tout construits.

Avant d'acheter votre modèle, nous vous conseillons de vous renseigner dans un club, pour y être conseillé sur les différents types de matériel d’aéromodélisme.

 

COMPOSITION D'UN MODELE ?

L'avion

On peut acheter :

- un kit tout construit.

- un kit avec un fuselage en fibre et une aile à construire en structure.

- un kit avec un fuselage en fibre et une aile en polystyrène.

- un kit où il faut assembler tous les éléments qui sont prédécoupés.

- un plan où là tout est à faire.

Le moteur

Il peut être électrique ou thermique. Je ne vous parle pas des moteurs à réaction, ces moteurs ont le mérite d'exister et fonctionnent très bien, mais ils sont réservés à des modélistes expérimentés.

Pour les moteurs électriques, il faut prévoir plusieurs accus ou un chargeur rapide pour pouvoir recharger vos accus sur le terrain si vous voulez faire plusieurs vols dans la même journée.

Pour les moteurs thermiques, il vous faut une batterie de démarrage pour alimenter la bougie du moteur et un système pour remplir votre réservoir de carburant. Une pipette fera l'affaire au début. Par la suite, vous vous équiperez d'une pompe à main ou électrique. Pour alimenter cette pompe, il vous faudra une batterie de 12 V , qui vous servira plus tard lorsque vous achèterez un démarreur électrique. Il faudra également prévoir un protége-doigt en caoutchouc car pour démarrer le moteur on le lance avec le doigt.

La radio

Extraite de Aéromodéles N°26

C'est la liaison entre le pilote et le modèle.

Elle est composée d'un émetteur auquel le pilote transmet ses ordres par l'intermédiaire de deux manches (pour les commandes principales) et des interrupteurs ou des potentiomètres (pour les commandes secondaires).

Dans l'avion, on  installe le récepteur qui reçoit les ondes que lui envoie l'émetteur (par l'intermédiaire d'un fil d'antenne, d'environ un mètre de long). Le récepteur transforme ses ondes en signaux électriques qu'il envoie au servos.

Le servo, c'est l'organe qui transforme la commande électrique en mouvement mécanique. Un disque sur le servo qui pivote proportionnellement à la commande du pilote, donne par l'intermédiaire d'une commande mécanique le mouvement à la gouverne. Dans un avion, il y a un servo par fonction. Par exemple, un pour la gouverne de profondeur, un pour la gouverne de direction, un pour les ailerons, un pour le moteur (Gaz), un pour le train rentrant etc...

La batterie alimente le récepteur et les servos. Sur certain gros modèle, on la double par l'intermédiaire d'un système électronique qui permute de l'une à l'autre si la principale donne des signes de faiblesse.

COMBIEN CA COUTE ?

De 380 € à .............

Estimation du prix de revient d'un avion

92 € pour un moteur de 4 cm3.

183 € pour une radio 4 voies transformables en 5 avec 3 servos 2 accus et un chargeur.

70 € pour un kit d'avion de début.

35 € pour les accessoires

380 € pour le total (on peut trouver plus ou moins cher mais ces prix ne vous sont donnés qu’à titre indicatif)

Il ne faut pas oublier d'ajouter la cotisation à un club avec son assurance (indispensable, car il est difficile de vouloir apprendre seul sans l'aide d'un moniteur).

 

LE PILOTAGE COMMENT CA MARCHE ?

Pour piloter votre modèle, vous utilisez un émetteur. Il permet de diriger le modèle depuis le sol. Il comporte deux manches pouvant être manipulés de droite à gauche et de haut en bas, et inversement. On trouve également sur l'émetteur des curseurs appelés "TRIMS" permettant d'apporter des rectifications sur le vol depuis le sol. La encore la radio F.M. quatre voies (direction, ailerons, profondeur et gaz) est un bon choix de départ. Mais si vous pouvez vous le permettre, une radio six voies est un plus pour l'avenir de la progression (train rentrant, trappe...)

La disposition des commandes sur l'émetteur au club : (il existe d'autres modes en fonction des régions et de l'habitude des pilotes).

Notre mode de pilotage est identique au pilotage d'un avion réel pour le manche de droite.
Profondeur : manche de droite, en haut pour descendre, en bas pour monter.
Ailerons : manche de droite, à gauche pour un tonneau à gauche, à droite pour un tonneau à droite.
Direction : manche de gauche, à gauche pour tourner à gauche, à droite pour tourner à droite.
Gaz : manche de gauche, en haut 100% du régime moteur, en bas ralenti.

Pour voler, un modèle réduit est soumis aux mêmes règles qu'un avion grandeur. Dans les deux cas, il faut respecter les mêmes règles aérodynamiques.

L'apprentissage au pilotage d'un modèle réduit est progressif. Dans un premier temps, votre moniteur fait décoller et atterrir votre avion lui-même. Il vous passe les commandes dès que l'altitude est suffisante et vous explique les différentes manœuvres à effectuer pour diriger votre avion en toute sécurité. Après plusieurs séances, vous ferez décoller votre avion. Plus tard, avec la maîtrise parfaite des passages dans l'axe de la piste, de plus en plus bas, vous ferez votre premier atterrissage. Là, débute une longue aventure passionnante de pilotage et de construction.

Il ne vous reste plus qu'à imaginer les figures plus folles les unes que les autres avec une combinaison d'axel, de salchow, de boucle, de lutz, et de flip à en faire pâlir le meilleur de nos patineurs artistiques. ( traduire vol dos, looping, renversement, tonneau, vrille...)

 

REGLEMENTATION ?

Les aéromodèles sont soumis à diverses limitations selon leurs catégories (arrêté du 25/08/86) :

- CATEGORIE 1 :

aéromodèles de masse inférieure ou égale à 12 kg et dont le (les) moteurs (s) a (ont) une cylindrée totale inférieure ou égale à 50 cm3.

- CATEGORIE 2 :

aéromodèles entre 12 et 25 kg ou plus de 50 cm3.

(déclaration à faire auprès du District Aéronautique ou de la Commission SFACT/FFAM).

- CATEGORIE 3 :

aéromodèles de masse supérieure à 25 kg.

(demande à faire sous forme de dossier technique déposé auprès de la Direction Générale de l'Aviation Civile (dossier type à la FFAM)).

Pour les démonstrations et les compétitions qui admettent le public (meeting, concours etc...), ne peuvent voler que les appareils ayant le double de la Déclaration au District (Catégorie 2) ou l'autorisation de la DGAC (catégorie 3). Le vol des appareils de la catégorie 1 est libre.

Par ailleurs, il est obligatoire d'être détenteur de la "qualification de pilote de démonstration" qui est obtenue après un test devant un juge national ou un commissaire sportif et un juge stagiaire ou un commissaire technique dont un au moins est extérieur au club.

En Europe, il y a une association qui regroupe tous les amateurs de gros avions c'est l'I.M.A.A. (International Miniature Aircraft Association ). Il ne faut pas manquer le fameux meeting annuel de l'I.M.A.A. qui se déroule tous les ans fin juin sur le terrain de Jean Salis à la FERTE-ALAIS en FRANCE pour y voir voler les plus gros modèles d'Europe.

Site I.M.A.A. http://www.imaa-europe.com/